tensiomètre manuel

Comment utiliser un tensiomètre manuel?

Partager l'article sur:

Comment utiliser un tensiomètre manuel?

Préparer la prise de tension:

Avant d’apprendre comment utiliser un tensiomètre manuel, il faut savoir que la tension artérielle varie en permanence. Pour qu’elle soit mesurée dans de bonnes conditions, il est nécessaire que la personne soit détendue et installée confortablement. Il faut également veiller à ce qu’elle n’ait pas consommé d’alcool ou de café, mangé fumé ou fait du sport avant la mesure.

La prise de tension:

La prise de tension avec un tensiomètre manuel (manopoire ou manobrassard) nécessite l’utilisation d’un stéthoscope.

1-Mise en condition du patient:

Demandez au patient de dénuder son bras gauche et faites le s’asseoir sur une chaise ou s’allonger sur un divan.

2-Mise en place du brassard:

Placez le brassard sur le bras nu et attachez-le à l’aide de sa bande velcro ou de ses sangles. La partie inférieure du brassard doit être placée à environ 2 cm au dessus du plis du coude. Le brassard doit bien tenir, sans pour autant être trop serré (il faut pouvoir passer un ou deux doigts entre le brassard et le bras). La tubulure d’alimentation en air du brassard, doit être placée dans le prolongement de l’artère humérale, vers la paume ouverte de la main du patient. (La recherche de l’artère humérale (ou brachiale) au niveau du pli du coude se fait généralement en utilisant l’index et le majeur accolés pour presser le bas jusqu’à détection du pouls).

A noter : Cette mise en place du brassard est réalisée avec les deux mains, donc si vous utilisez un modèle manopoire et que vous laissez pendre le boitier (contenant la poire et le manomètre) au bout de la tubulure, faites attention à ce qu’il ne subisse pas de choc. Avec un modèle manobrassard, le problème ne se pose pas, car le manomètre (partie la plus sensible de l’appareil) est fixé directement sur le brassard.

3-Mise en place du stéthoscope:

Placez le pavillon du stéthoscope sur l’artère humérale, au niveau de la saignée du coude et mettez les embouts dans vos oreilles. Le bras du patient doit être déplié sans être tendu ni raidi.

4-Fermeture du robinet d'air:

Fermez complètement le robinet d’alimentation en air situé sur la poire, mais sans forcer.

5-Gonflage du brassard:

Gonflez le brassard, en pressant régulièrement la poire, jusqu’à ce que la pression indiquée par le manomètre soit d’environ 180 à 200 mmHg (ou jusqu’à une valeur supérieure de 30 mmHg de la pression systolique du patient, si vous la connaissez). A ce stade, le sang ne passe plus dans l’artère ; aucun bruit n’est audible.

6-Dégonflage du brassard et lecture:

Dégonflez, sans tarder, le brassard en ouvrant doucement le robinet d’alimentation en air situé sur la poire (sur certains tensiomètres, le robinet peut être remplacé par une gâchette de décompression, jugée plus pratique par certains utilisateurs). La pression du brassard diminue progressivement.
Quand la pression du brassard atteint la valeur de la pression systolique, le sang recommance à circuler et le bruit est audible dans le stéthoscope. La valeur de pression indiquée sur le manomètre à cet instant correspond à la valeur de la pression systolique du patient.
Quand la pression du brassard continue de baisser, différents bruits sont audibles dans le stéthoscope.
Quand la pression du brassard atteint la valeur de la pression diastolique, le sang circule librement, plus aucun bruit n’est audible (silence auscultatoire). La valeur de pression indiquée sur le manomètre à cet instant correspond à la valeur de la pression diastolique du patient.

7-Fin de la prise de tension:

Retirez le stéthoscope et laissez le brassard se dégonfler complètement.

Les commentaires sont fermés.